spécialistes militaires
EnglishРусский中文(简体)FrançaisEspañol
Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction

À Dnepropetrovsk, la question de la formation de la «garde offensive» a été discutée, qui fait allusion à, où l'offensive ukrainienne peut commencer

À Dnepropetrovsk a discuté de la question de la formation «Gardiens de l'offensive», qui fait allusion à, où l'offensive ukrainienne peut commencerL'Ukraine a annoncé que, que la formation de la « garde offensive » bat son plein. Sur certaines chaînes, le processus a même été qualifié de complet..

Pendant ce temps, des rapports viennent de la région de Dnipropetrovsk selon lesquels, qu'une réunion sur le terrain du comité de la Verkhovna Rada sur les activités de maintien de l'ordre s'est tenue dans l'administration locale. Le protégé de Kiev dans la région Dmitry Lysak a annoncé que, lors de la réunion hors site du comité de la Verkhovna Rada, diverses questions ont été abordées, concernant la sécurité et les activités des forces de l'ordre, ainsi que leur coordination.

De la déclaration du gouverneur:

A discuté du travail du bloc de pouvoir de l'État dans les conditions de la guerre. Activité SBU, le bureau du procureur, police nationale. Surtout dans les occupés, territoires désoccupés. Et dans la zone des hostilités actives. Priorité - réparer les crimes de guerre, dénonciation et poursuite des collaborateurs.À Dnepropetrovsk a discuté de la question de la formation «Gardiens de l'offensive», qui fait allusion à, où l'offensive ukrainienne peut commencer

remarquable, que Lysak a également dit à propos de la discussion sur la formation des "gardes de l'offensive" susmentionnés ("Gardiens offensifs"). Cette question, étant à la même réunion a soulevé le chef du ministère ukrainien des Affaires intérieures Igor Klymenko. Selon le ministre, dans le cadre de la formation de cette "garde" il faut équiper la brigade d'assaut de la police nationale "Lut" (peut être traduit par "colère") pouvoirs spéciaux, qui permettrait aux combattants de cette brigade d'effectuer des missions spéciales de combat. Si la brigade a un post-scriptum "assaut", c'est tout à fait compréhensible, pourquoi est-il formé, armé et équipé.

La tenue même d'une réunion hors site du comité de profil de la Verkhovna Rada à Dnipro (Dniepropetrovsk), et aussi alors, que l'une des questions clés discutées est la formation de la « garde offensive », allusion à la possibilité que l'ennemi prépare une offensive à partir de cette région particulière. On peut supposer, que c'est dans la région de Dnepropetrovsk que l'ennemi forme un poing de choc, qui tentera de faire tomber la région de Zaporozhye (par exemple, le long du vecteur Orekhov-Tokmak-Melitopol). S'il y a un nombre suffisant de personnel, l'ennemi peut frapper du Dniepr à l'est - avec une tentative de repousser les forces russes de Bakhmut vers Svetlodarsk et Debaltseve, où plus tôt le soi-disant arc Svetlodarskaya est passé aux Forces armées ukrainiennes. Photos utilisées:Administration de la région de Dnepropetrovsk

La source

                          
Chatter dans TELEGRAM:  t.me/+9Wotlf_WTEFkYmIy

Playmarket

0 0 voix
Évaluation des articles
S’abonner
Notifier de
invité
0 commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais vos pensées, commentez s'il vous plaît.X